ACCUEIL
Photos nouvelles

L’Avant-première du film « Aux bords du lac Qinghai » et le 10e anniversaire de l’Atelier des doyens

WU Mei
La cérémonie d’inauguration présidée par LYU Xiaohui, membre permanant du comité communal et directrice QIN Yi, LU Chunling, SHANG Changrong, CAO Yanzhen, MA Xiaohui, et d’autres membre de l’Atelier des doyens ainsi que des édiles.             Photo via : WU Mei 

QIN Yi, la plus belle femme sur son visage comme dans son cœur dans les milieux cinématographiques, qui dévoue toute sa vie au septième art, inspire les personnes avec sa douce et sa sagesse. A l’âge de 93 ans, elle monte au-delà de 3000 mètres d’altitude pour jouer un rôle principal dans le film « Aux bords du lac Qinghai » avec son élégance. Dans l’après-midi du 9 janvier, l’Avant-première du film « Aux bords du lac Qinghai » et 10e anniversaire de l’Atelier des doyens s’est tenue dans la Salle 1 du Shanghai Film Art Center. Etaient présents Shanghai Municipal Culture, Radio Broadcasting, Film and Television Administration (SMCBFTA), Shanghai Film Group Corporation, les cadres municipaux et un millier d’amoureux du cinéma.

Le film « Aux bords du lac Qinghai », dont le scénario est aussi rédigé par QIN Yi, se passe à l’époque de la construction de la ligne ferroviaire Qinghai-Tibet et louange la bravoure, la solidarité et l’altruisme dont témoignent les scientifiques et les constructeurs. « Par la poursuite de la perfection, Madame QIN insistait à se rendre à Qinghai et jouer sans trucage au mépris du climat rigoureux. On doit le bon achèvement de la réalisation et la qualité impeccable à cette maîtresse. » raconte TONG Ruixin, un autre acteur principal. QIN Yi s’est tordue la cheville lors de la réalisation mais elle a dit qu’elle désirait jouer jusqu’à ses cent ans. « La rêve trace l’arc-en-ciel du cœur ».

Ses 79 ans de carrière ont bien marqué l’histoire du cinéma chinois par avec les personnages inscrits perpétuellement dans la mémoire. Pourtant, pour les habitants dans la résidence Tianping, la dame est plus vivante qu’une vedette sur le grand écran. Elle fréquente l’Atelier des doyens et participe souvent à des événements d’intérêt public. A l’occasion de la fête, une vidéo consacrée à la grande femme « Amour sans frontières, bonheur avec Tianping » a été passé pour lui prononcer les meilleurs vœux.

Le sous-district Tianping est plongé dans des arts culturels grâce à des artistes qui y demeurent. En 2007, l’Atelier des doyens a été établi avec le but d’approcher les résidents aux arts pour les démocratiser. « Un atelier, c’est à la fois un lieu de travail et de vie » se réjouit le responsable de l’atelier où sont parmi les premiers adhérents ZHOU Xiaoyan, QIN Yi, SHANG Changrong, LU Chunling, REN Guizhen, ZHANG Leiping, LI Qianghua, MAO Shanyu, CAO Yanzhen, LU Cheng, SHEN Huizhong, SHEN Chuanxin – tous sont les grands noms dans les domaines de cinéma, opéra et musique-. La liste des membres a alors été enrichie par CHEN Xieyang, HE Zhanhao, CAI Jinping, XIN Lili, MA Xiaohui, TANG Yuancai, ZHAO Lihong, WANG Peiyu, XU Weixin pour atteindre 33 personnes au total jusque-là. Plus de 300 spectacles, conférences et réunions ont été organisés sur les thématiques comme la réalisation d’un projet, l’établissement de l’image d’une marque, la distribution des formations et des spectacles, ce qui relie la chaîne de culture.

LU Chunling, roi de la flûte chinoise, âgé de 97 ans, est monté sur scène, accompagné par CAO Yanzhen et MA Xiaohui, pour offrir à QIN Yi son œuvre de calligraphie « Art pérenne ». Une boule d’inauguration déclenchée à la fin marque le début de la série d’activité de l’atelier.

La Journée portes ouvertes du concert symphonique à l’opéra Hu du nouvel an chinois aura lieu sous le thème « Les maîtres de Tianping ». La 4e édition d’exposition de l’atelier des doyens abritera des histoires orales et des documentaires sur les devises familiales des artistes majeurs. Et ce dans l’objectif de faire valoir le rôle de modèle culturelle et morale des guides-mentors.
(Source : Xu Hui Bao )