ACCUEIL
Sites touristiques

Tombe de Guangqi / Mémorial

 

Clin d’oeil
Adresse: N°17 Rue Nandan, Parc Guangqi
Contactez-nous: 021-64689252
Admission: Gratuit
(09/01/2010 confirmation)
Temps optimal de visiter: tous les jours
Parc Guangqi 5:00 ~ 18:00
Tombe de Guangqi 9:00 ~ 16:00

vue d’ensemble

Guangqi Xu, catholique de fin de la Dynastie des Ming, astronome, agronome, l’un des pionniers  dans les échanges culturels entre la Chine et l’Occidental. Nom de style Zixian, pseudonyme Yuan Hu, né à Shanghai

 

En Wanli 24 (1596) de la Dynastie des Ming, il a fait des connaissances avec des missionnaires occidentaux à Shaozhou du Guangdong et commencé à connaître les doctrines catholiques et les connaissances scientifiques occidentales, puis il a lu "Carte de la montagne et la mer" de Ricci.  L'année suivante, il a passé l’examen à l’échelle provinciale. Au printemps de Wanli 28 (1600),  il est allé à Pékin pour l’examen national, en passant par Nanjing, il a rendu visite à Ricci, et s’est intéressé au savoir scientifique occidental.
En Wanli 30 (1602), à Nanjing, il a assisté au sermon du jésuite portugais Jean de ROCHA, et lu "Le véritable sens d’études du ciel" de Ricci. Il a divisé ‘les études du ciel’ en deux parties : le haut et le bas, en disant que la doctrine de vacuité bouddhiste ‘venue à l’Est depuis presque mille ans, mais l'humanité ne s’est pas améliorée dans ce monde. Si la doctrine catholique se répand, et les gens font du bien, le pays pourra trouver "la paix à long terme". Par conséquent, il a accepté "la doctrine catholique ", été baptisé dans l'église et pris le nom de Christian Paul.
En Wanli 32(1604), il a passé l’examin national et été sélectionné par l’Académie Hanlin. Après  le travail politique, il faisait ses études auprès Ricci, et les deux ont fait la traduction ensemble  des 6 premiers volumes de "La Géométrie".

A l’âge de trente-cinq ans, il est rentré dans son pay-natal pour le deuil familial. L'année suivante, il a invité le missionnaire jésuite italien Lfizaro Catfino, à venir à Shanghai pour donner des sermons, et établi une église dans la maison, admis des adeptes parmi sa famille, ses amis, et les locataires, c'était le début du catholicisme à Shanghai.
A la période de deuil, il a rédigé "l'appareil de mesure "en faisant référence à" Zhou Bi Suan Jing ", et " l’Arithmétique", pour écrire "les similitudes et des différences de mesurement", et "la théorie de Gou Gu". De retour à Pékin après trois ans, il a pris le poste de rédacteur de l’histoire. Quand le Qin Tian Jian n’est pas arrivé à bien calculer l'éclipse solaire, Guangqi a commencé à étudier des instruments astronomiques en coopération avec des missionnaires.
Il préconisait de traduire et d’apprendre l'astronomie occidentale. Sans attention de l'empereur, il’a abandonné. En Wanli 40(1612), il apprenait l’aménagement hydraulique auprès le jésuite italien Sabbatino De Ursis.
En Chongzhen première année (1628), il a repris le poste de l’adjoint du ministre de rites. L'année suivante, Qin Tian Jian a fait des erreurs en calculant l’éclipse solaire. Après l'approbation de l'empereur, Guangqi présidait la restauration du calendrier. A cette époque, des dizaines de milliers de soldats de Huangtaiji sont entrés dans le territoire, et s’approchaient de la capitale de trois côtés.
L’empereur Chong Zhen a réunit deux fois les ministres pour demander des stratégies, et Xu Guangqi proposait de traiter des captifs de manière différente pour faire effondre la morale de l’armée d’ennemies, d’établir des bataillons équipés des canons occidentaux et de’appliquer les stratégies de lutter pour la défense, et les tactiques de défense active.
Sous la direction de Xu Guangqi, des soldats portugais dirigés par les missionnaires ont mené des canons à Zhuozhou pour aider à la défense. Trois ans après, promu le secrétaire de la ministère de rites, Xu Guangqi est une figure importante dans l'échange culturel entre la Chine et l’Occidental à la fin de la Dynastie des Ming.
Il est aussi un célèbre savant. "L’encyclopédie de l’agriculture et de la politique" est une œuvre historique pour la science et la technologie en Chine. En 1633, Xu Guangqi est mort à Beijing. Plus tard, enterré au confluent des ruisseaux Fahua et Zhaojia, où habitait toujours sa progéniture, à cause de cela, "Xujiahui" a été nommé.
La Tombe de Guangqi se situe dans le Parc Guangqi, rue Nandan, et a été rénové en 1957. Maintenant elle a une statue de granit de Guangqi. A l'est est un couloir de 12 stèles, y compris le portrait de Guangqi, et aussi des manuscrits et la pierre des biographies. Entouré par les arbres, cet endroit est calme et solennel.
Le Mémorial de Guangqi est également situé dans le parc, et les monuments commémoratifs sont déplacés d’autre part par la récupération. Plus de 500 ans, ‘Sud Chunhua Eglise’ est la plus vieille résidence de Shanghai.
Dans le Mémorial, se montrent les 11 stèles sculptées en conformité avec des manuscrits, et les meubles sont de la Dynastie des Ming placés en conformité avec l’ancien domicile de Guangqi, et les fenêtres sont avec des carreaux en bois au style de Ming.
Le mémorial présente également la ‘miniature’ de l'ancienne résidence de Xu Guangqi en utilisant la technologie de miniature en trois dimensions. L'exposition montre la vie de Guangqi, ses réussites scientifiques, son influence historique, sa nostalgie, et l’évolution de sa tombe ainsi que la mémoire et le respect des descendants.