ACCUEIL
Histoire et monuments

L'histoire et le paysage historique

À propos de l'origine de l'arrondissement Xujiahui, on peut remonter à la dynastie des Ming. Xu Guangqi, grand savant de l'académie Wen Yuange et scientifique rénommé de la fin de la dynastie des Ming, y a construit sa ferme et villa afin de se mettre à des expériences agricoles et des oeuvres. On l'a enterré ici après sa mort. Certains de ses descendants y vivent en harmonie, ainsi on a nommé l'endroit XU Jia she, village XU. Au fur et à mesure, ce dernier est devenu un bourg. C'est juste ici que la rivière Zhaojia Bang et Lizong Jing se joignent, d'où vient l'appellation Xujiahui.

En l'an 22 de l'époque du règne de l'empereur Qing Daoguang, c'est-à-dire, en 1842, le Collège de Jésus français est venu propager sa religion à Shanghai à l'occasion de la guerre de l'opium. Ils ont bientôt obtenu la protection à travers le Traité Huangpu signé par les gouvernements chinois et français. En l'an 27 de l'époque de l'empereur Qing Dao guang, le diocèse qui se trouvait au sud du fleuve Yangtze a choisi Xujiahui, où le transport fluvial était développé et résidaient les descendants de XU Guangqi qui étaient des catholique pieux, pour construire une branche de la compagnie de Jésus. Depuis lors, un groupe de missionnaires s'y précipitaient, en se consacrant à la civilisation et l'éducation des locaux pour la propagation du catholicisme. Ils bâtissaient des églises, créaient des écoles, écrivaient des livres pour établir leurs théories. En répandant la culture religieuse occidantale, ils introduisaient la culture chinoise à l'Occident et réussi à promouvoir l'échange des cultures chinoises et occidentales et le développement de la cause culturelle. Après la construction de la bibliothèque Xujiahui Cangshu lou, ils ont également fondé la première école gérée par l'église - Ecole publique St Ignace (soit, l'Ecole publique Xuhui). En l'an 3 de l'époque de l'empereur Tong zhi, soit, en 1864, basés sur des orphelinats, des Notre-Dame, ils ont mis en place le jardinage, la cordonnerie, le tissage, la sculpture, la peinture, le placage, la photographie, et l'atelier d'impression. En particulier, Tu Shanwan a été réputé pour son artisanat exquis et l'impression de type mobile dans l'atelier d'impression. L'atelier de peinture a également été connu comme le berceau de la peinture occidentale en Chine. En l'an 7 de l'époque de l'empereur Tongzhi, ils ont fondé le premier musée à Shanghai - le Musée Xujiahui. En l'an 11 Tongzhi, ils ont ainsi créé le premier observatoire sur le littoral de la Chine - l'Observatoire Xujiahui. Le quartier Xujiahui est devenu une fenêtre de l'importation de la culture occidentale, moderne, centre d'échange de la culture chinoise et extérieure. En l'an 2 de l'empereur Qing Xuantong, soit, en 1910, après la création du hall Xujiahui, Xujiahui est progressivement devenu le centre catholique du pays de Shanghai et même celui de l'ensemble du pays. Dans l'histoire contemporaine, la prospérité de la religion a produit une grande influence dans le domaine de l'éducation nationale, le progrès culturel.

Après la création de l'Ecole publique Xuhui et l'Ecole des filles Chongde de l'Eglise catholique, durant le mouvement de réforme politique dans la période d'empereur Guangxu, SHENG Xuanhuai, ministre du département des Postes de l'époque, a mis en place la première université en Chine - Ecole publique Nanyang (maintenant l'Université Jiaotong); MA Xiangbo, vieux patriote, a aussi fondé l'institut Zhengdan; WANG Peisun, éducateur, a agrandi le collège Nanyang en prenant pour base l'école Yucai; ZHANG Shichuan, vétéran de l'industrie cinématographique, a établi la société des films Huanxian. Tout cela a contribué à créer une bonne base pour le développement de la culture et le rassemblement des talents du district de Xuhui.

En l'an 3 de la République de Chine, soit, en 1914, les colonialistes français a mis en pratique la troisième expansion à Shanghai. Ils ont construit par la force une vingtaine de rues à l'intérieur de la concession française et forcé le gouvernement Qing à faire la zone de 4,5 km carrés au nord de ZHAO Jiapang d'une partie de la concession française. Ainsi s'est formée la gouvernance chinoise et française à l'intérieur de la concession française.

La mise en place des services publics sur la concession française, tels que la lumière, le téléphone, le tramway a entraîné l'urbanisation de la ville. Les crésus et despotes chinois et étrangers ont fait construire à qui mieux mieux des villas et jardins privés, en se mettant dans l'immobilier. Pendant à peu près vingt ans à partir du début du 20ème siècle, ce district s'est progressivement développé comme un quartier supérieure où se dressaient des villas et des résidences occidentales. En même temps ont surgi des entreprises étrangères telles que la société française Pathé Orient, la société britannique du lait KEDI et l'usine russe alimentaire Klepht.

Sous l'influence du développement rapide de l'économie de marché capitaliste, dans la partie chinoise de la concession française, en prenant pour précurseur le Bureau de fabrication Jiangnan de Shanghai, l'industrie nationale contemporaine a réussi à faire du progrès. Après la Première Guerre mondiale, l'industrie nationale progressait plus vite. À l'exception des entreprises d'envergure relativement grande telles que la Co. Ltd. du ciment de Shanghai et l'usine des briques et tuiles de Taishan, la plupart étaient des petites entreprises textiles, alimentaire et d'autres petites entreprises. Dès lors, la première génération des ouvriers dans l'industrie ont apparu sur la scène historique. En raison de l'éclatement du mouvement du quatre mai et l'influence de la naissance du Parti communiste chinois, les courants de pensée démocratique et socialiste ont été vite combinés avec la demande révolutionnaire des intellectuels et ouvriers contre l'impérialisme et le féodalisme. Ces derniers sont rapidement devenus l'une des forces importantes du Parti communiste chinois. En l'an 14 de la République de Chine, la branche du Parti communiste chinois à Xujiahui a été établie. Sous la direction du parti, des étudiants et ouvriers de l'industrie ont entrepris la lutte contre l'impérialisme et les seigneurs de guerre féodaux.

En mars, 16 de l'époque de la République de Chine, la victoire de la troisième insurrection armée des ouvriers de Shanghai et la naissance du gouvernement spécial provisoire de Shanghai ont proclamé la fin de la gouvernance des seigneurs de guerre du Nord de la Chine. Cependant, Tchiang Kaï-chek trahissant ses engagements, a lancé un coup d'Etat contre-révolutionnaire le 12 avril. Un grand nombre de martyrs sont décédés à Longhua. En juillet de la même année, le gouvernement de la République de Chine à Nanjing a officiellement déclaré que la ville de Shanghai portait un statut spécial. Son hôtel de ville siégeait dans la rue Jiaotong (maintenant rue Pingjiang) et son quartier général de la police à Longhua.L'année suivante, Shanghai a commencé à  diviser des arrondissements administratifs. Excepté la concession française, la ville s'est divisé en arrondissement Hunan, Fahua, Caojing. En l'an 20 de la République de Chine,les impérialistes japonais ont déclenché l'évènement du 18 septembre et occupé les trois provinces du nord-est de la Chine. Tchiang Kaï-chek a adopté la politique réactionnaire  qui est de pacifier l'intérieur avant de résister à l'agression étrangère. Ceci a provoqué l'indignation nationale. L'Union des étudiants de l'académie Tongwen de l'Asie de l'est était la première à faire la grève. L'association enseignant-élève anti-japonaise, établie par les directeurs du Parti communiste chinois basés à l'Université Jiaotong, a organisé un grand nombre d'étudiants à participer à des manifestations. Ils ont entouré l'hôtel de ville et détruit le siège du parti municipal, tout en forçant la démission du maire Zhang Qun. XIANG Songmao, entrepreneur patriotique de l'usine de savon pharmaceutique Wu Zhou Guben, a formé une armé de volontaires anti-japonaise parmi ses employés. En l'an 21 de la République de Chine, la bataille anti-japonaise du 28 janvier a éclaté. CAI Tingkai, JIANG Guangnai, Dai Ji et d'autres généraux patriotiques se sont réunis au quartier général de la police à Hualong pour commander la résistance aux Japonais. Song Ching Ling,HE Xiangning et d'autres patriotes sont allés au front consoler les soldats et ont en même temps établi à l'Université Jiaotong un hôpital pour les blessés. MA Xiangbo qui était à TU Shanwai, a fait publier des conseils pour que les contitoyens se sauvent en pleine crise de l'Etat. L'enthousiasme patriotique du peuple a augmenté sans précédent. L'élan de la lutte anti-japonaise a fait rage. En l'an 24 de la République de Chine, le mouvement du 12 septembre a éclaté. A la suite de l'Union du salut national des étudiants dans les établissements secondaires tels que le collège Zhengfeng, les élèves de l'Université Jiaotong, Collège de Modèle Nanyang et d'autres écoles ont également participé aux manifestations pour demander au gouvernement d'arrêter la guerre civile et lutter contre les Japonais. Les patriotes culturels ont entrepris des mouvements culturel de gauche ayant pour contenu principal le salut de la nation. TIAN Han a fondé l'Institut des Arts du Sud. Le magazine Littérature dont le rédacteur en chef était ZHENG Zhenyi, Taibai de CHEN Wangdao, Tranduction de HUANG Yuan et d'autres magazines progressistes ont vu le jour sur ce territoire.

Sous la double oppression de l'impérialisme et la classe bureaucratique-capitaliste, l'industrie nationale cherchait à survivre et se développer dans une situation défavorable. Des usines alimentaires comme Meilin, Tai Kang et Guan Sheng Yuan luttaitent pour la survie malgré le déclin; en mobilisant tous les employés, les entrepreneurs patriotiques de l'usine de caoutchouc la Grande Chine et de l'usine de savon pharmaceutique Wu Zhou Guben, persévéraient dans la luttre et ont mis en échec les tentatives des étrangers de monopoliser le marché chinois. Entre-temps, l'immobilier en Chine a derechef prospéré. La société française immobilière Jianye, qui se trouvait dans la zone près de la rue Jianguo Ouest et la rue Yueyang, a acheté des terrains et construit une centaine de bâtiments. Ensuite, elle a érigé près de 300 bâtiments dans l'est, l'ouest et le milieu du quartier Jianyeli. De nouveaux appartements et villas comme Ruihua, Picardie (maintenant Hôtel Hengshan) ont également été achevés. Les grands seigneurs et hauts fonctionnaires tels que les quatre grandes familles Chiang (Kai-chek), Song (Ziwen), Kong (Xiang xi), Chen (Guo fu, Li-fu) et d'autres personnalités comme Du Yuesheng, Huang Jianrong possédaient des résidences de luxe.

En l'an 26 sous la République de Chine, la guerre du 13 août Song Hu a éclaté. La partie chinoise dans la concession française a été occupée par les ennemis. La partie française est ainsi devenue le refuge des crésus et despotes chinois. Des entreprises et établissements publics tels que l'usine des montres de Chine, l'usine des vêtements et chaussettes Jingfu et l'hôpital de traitement au radium et fuseau sino-belge se sont successivement installés.

Des résidences supérieures telles que l'immeuble Huaihai, le nouveau village Shanghai, la villa Maoling, le parc Yu et de nouvelles ruelles ont été construites. En même temps a été réalisé le développement dans le domaine de la nourriture, le service et le divertissement. En temps de guerre, sur cette "île" isolée apparaîssait une prospérité déformée. Par contre, dans la zone chinoise sévissait la pauvreté. Le marché s'est également flétri. Nombre de gens pauvres et réfugié, affamés et vêtus de guenilles se sont réunis dans le quartier Xietu, Xuzhen et au bord de la rivière Zhao Jiabang. Partout où L'armée japonaise allait, elle se livrait à tous les crimes imaginables. Elle "éliminait les locaux" , "rasait les villages", incendiait et pillait partout. Seulement à Longhua, Changqiao et la zone Caohejing, plus d'un millier de maisons ont été incendiées, des centaines de personnes ont été massacrées.

Au moment le plus périlleux de la nation, les comissions d'ouvriers, étudiants, enseignants et celle dans le domaine culturel, géré par le comité provincial du Jiangsu du parti communiste de la Chine, ont mis en place sur le territoire l'organisation de base du parti et les groupes anti-japonais pour le salut de la nation et amenaient les gens de tous les domaines à effectuer un vaste mouvement de sauvetage anti-japonais. Le comité des mouvements du monde culturel a fondé la Société de thréâtre de Shanghai et s'est déplacé dans la route Lafayette ( maintenant rue Fuxing zhong). Ils ont mis en scène le drame historique "Wen Tianxiang" et d'autres drames patriotiques historiques. La société est devenue le site principal de la culture révolutionnaire pendant la période de l'île isolée. En avril de l'année 28 sous la République de Chine, l'organisme provincial du Jiangsu du parti communiste chinois a aménagé vers la Route Herve de Desieyes ( maintenant rue Yongjia), afin de procéder à des mouvements secrets. En mars de l'an 30 sous la République de Chine, le bureau de la Nouvelle IVe Armée a été établi dans la rue Ganshi Est Road (maintenant Rue Jiashan) pour recruter des jeunes et envoyer les matériels militaires. Dans la même année, en Juillet, une station de radio secrete que le Comité central du PCC aurait mise en place à Shanghai, a été transferte à la Route J. Frelupt dans le village Fulu (aujourd'hui numéro 384 Jianguo Ouest).

En décembre de l'an 30 sous la République de Chine, la guerre du Pacifique a éclaté. L'armée japonais a occupé la concession française. L'industrie nationale a été dévastée. Pas mal d'entreprises étaient contraintes de cesser le travail. Sous le talon de fer de l'armée japonaise, le peuple croupissait dans la misère et vivait au jour le jour. En juillet, 32 sous la République de Chine, la concession française a été gouverné par le gouvernement fantoche de WANG Jiangwei, mais au fond, elle est devenue une nouvelle colonie des Japonais militaristes.

En 34 sous la République de Chine, le japon a capitulé. Le gouverenement national a remplacé le gouvernement de Wang et divisé des zones administratives. La zone Changshu ( la septième zone), la zone Xujiahui ( la huitième zone) y compris le gouvernement local ont été établis. Cependant, sous la gouvernance réactionnaire que tout devait être soumis à la guerre civile, le financement de l'éducation a été largement réduit. Les magazines progressites ont été sévèrement interdits. Les personnalités patriotiques ont été réprimées. Des entreprises commerciales étaient obligées d'arrêter le travail ou s'est ruinées. De nombreux ouvriers se trouvaient au chômage. Les prix ont subi une hausse vertigineuse. Le peuple s'est de nouveau abîmé dans la misère. Pour survivre, sous la direction de l'organisme secret du Parti communiste chinois, les ouvriers, enseignants et étudiants progressistes dans des établissements tels que les neuf usines de soie des Etats-Unis et l'Asie, l'usine de ciment Longhua, l'arsenal Longhua, l'Université Jiaotong, l'Institut médical de Shanghai, ont continûment lancé une série de luttres contre la fin, la guerre civile, la persécution et l'aide des Etats-Unis au Japon. Ils ont contribué efficacement à la guerre de libération nationale. En 38 sous la République de Chine, pour accueillir la libération de la ville de Shanghai, on a organisé une force de sécurité populaire à l'intérieur de la concession française et procédait à protéger les usines et écoles. MU Hanxiang et SHI Xiaowen, étudiants de l'Université Jiaotong, ont été assassinés. Le 24 mai de la même année, en coopérant avec l'organisme secret du parti, l'Armée populaire de libération de Chine a libéré toute la concession.

Au moment de la Libération, dans les deux régions Changshu et Xuhui, la superficie de la concession mesurait 13 kilomètres carrés avec 280.000 d'habitants. Il y avait en total 500 petites et moyennes usines, 3000 petits et moyens magasins, 1800 boutiques d'artisanat indivituelles, 8 établissement d'enseignement supérieur, 127 écoles primaires et établissements secondaires, 13 instituts de recherche scientifique et 3 théâtres.

Après la libération de Shanghai, le nouveau pouvoir du peuple s'est concentré d'abord sur l'établissement de l'ordre révolutionnaire et le maintien de la stabilité sociale. On a confisqué le capital bureaucratique, créé l'économie de l'Etat, soutenu le secteur privé et rétabli et développé la production afin de freiner l'inflation et stabiliser le prix des matériels. Sur cette base, nous avons participé à la guerre de la Corée, la répression des contre-révolutionnaires, la prohibition du jeu d'argent, de drogue et de la prostitution. On s'est également engagé dans les mouvements tels que Trois maux et Cinq maux. Dans les établissements publics et privés, nous avons mis en pratique la réforme démocratique. Grâce à trois ans d'efforts, l'ordre social s'est progressivement stabilisé sur l'ensemble de l'arrondissement. En même temps, l'économie nationale a réussi à se rétablir et se développer.

En 1953, nous avons commencé à mettre en oeuvre la transformation socialiste et appliquer le premier plan quinquennal économique national.

En juillet, 1954, à travers des élections démocratiques, dans les deux arrondissements Changshu et Xuhui, ont respectivement eu lieu la première conférence de l'assemblée populaire. À la suite des consultations démocratiques, nous avons tenu la première conférence du comité consultatif politique de l'arrondissement. Basée sur la lutte contre des activités contre-révolutionnaires cachées à l'intérieur de l'Eglise catholique, l'Eglise a uni les adeptes en s'engageant sur la voie anti-impérialiste et indépendante et créant sa propre Eglise. Elle a également lancé parmi des adeptes des mouvements de réforme qui avaient trois principes: autonomie, autarcie et auto-prêche. En renforçant le régime socialiste, développant la production et assurant l'approvisionnement, nous avons pris une série de mesures pour améliorer la vie du peuple. Entre-temps, on a transformé la rivière en chemin à Zhaojiapang et fait déménager plus de 2000 foyers, soit, plus de 8000 habitants qui logeaient dans des logements vétuste d'alentour vers leur nouvelle résidence. Par conséquent, des quartiers comme le premier village Rihui et le premier village Caoxi se sont construits. Jusqu'en janvier selon le calendrier lunaire de l'année 1956, la réforme socialiste a atteint son point culminant. Dans l'arrondissement, 1126 usines privées et 2996 magasins privés ont effectué la gestion publique privée. 955 artisans ont établi 91 coopératives d'artisanat. En mars de la même année, Changshu et Xuhui se sont fusionnés et sont devenus l'arrondissement Xuhui.

À partir de 1956, selon la politique de la Municipalité de Shanghai qui est de mettre pleinement les ressources en valeur et réaliser du développement judicieux, on a effectué la restructuration sur les anciennes entreprises industrielles dans l'arrondissement, en transformant ou créant un certain nombre d'entreprises industrielles modernes nécessaires telles que celles de tenue, produits électronique, machine, navigation spatiale et aérienne. Une base industrielles électronique s'est aussi construite dans la zone Caohejing. En même temps, dans toues les usines de l'arrondissement, on a lancé des compétitions de travail socialiste ayant pour contenu principal l'augmentation de la production en économisant les ressources et la rénovation des techniques. Le pouvoir de production industrielle et la qualité des produits s'est manifestement élevés. En 1956, la valeur de production industrielle a atteint 563 millions de yuans, soit a augmenté de 1,1% par rapport la valeur de 263 millions de yuans en 1953. Selon l'appel de la Municipalité de Shanghai de mobiliser tous les membres de la familles à travailler, est née l'industrie de quartier en forme de l'équipe de production dans chaque ruelle. Au fur et à mesure de l'instalation, du renouvellement ou de l'aggrandissement des établissements technologiques, éducateurs, culturels, sanitaire et sportifs, la cause éducatrice et culturelle et le service commercial ont fait un essor correspondant.

À partir de la deuxième moitié de 1957, sous l'impact de l'erreur de gauche, sur l'ensemble de l'arrondissement, le chiffre de ceux qui ont été classés à tort de droite a même atteint 700. Pendant des mouvements comme le Grand bon en avant, il y avait des erreurs comme le courant d'exagération et celui de communisme. Durant les luttes contre la déviation de droite en 1959, il y avait encore un groupe de cadres ont été critiqués sans aucune raison. La vie politique et économique a été profondément endommagée. L'enthousiasme socialiste du peuple et des cadres a été réduit. Sur le plan économique national, des déséquilibres ont entraîné les difficultés de l'approvisionnement du marché et de la vie du peuple. À partir de 1961, en appliquant le principe de 8 caractères du Comité central du PCC sur l'économie nationale: ajustement, renforcement, plénitude, amélioration, on a, dans une certaine mesure, corrigé des erreurs et réhabiliter des cadres. Pour vaincre de graves difficultés, on a transféré à peu près 10 000 employés ailleurs. En 1963, l'économie s'est améliorée et la production industrielle a rebondi à un dégré plus élevé. La vie du peuple est petit à petit devenue plus normale. En avril, 1964, la structure de direction industrielle a été modifiée sur toute la ville de Shanghai. À l'intérieur de l'arrondissement, les entreprises d'Etat et celles gérées en même temps par l'Etat et des individus ont désormais été placées sous la direction du bureau du développement industriel et des entreprises concernées.

En 1966 a éclaté à l'échelle nationale la Révolution culturelle. L'arrondissement Xuhui où se trouvait le siège du comité du PCC à Shanghai a été durement touché. L'évènement de la rue Kangping était en effet le prélude pour s'emparer entièrement du pouvoir des rebels en janvier 1967. La calamité a touché l'ensemble du territoire chinois. À Xuhui, le chiffre des gens et des cadres qui ont été classés comme traîtres, agents secrets, contre-révolutionnaires, partisans du capitalisme s'élevait à 6200, parmi lesquel plus de 400 sont morts de façon anormale. D'autres dont les biens ont été confisqués et qui ont été assaillis, critiqués et dénoncés en public et ont subi des punitions étaient innombrables. Des patrimoines précieux tels que les statues de bouddha dans le temps Longhua, le soûtra bouddhique et le clocher de l'église catholique, des anciens archives et cartes rares et des bâtiments artistiques ont été démolis, incendiés ou jetés en poubelle. Les usines ne pouvaient pas fonctionner. Les écoles et établissements scientifiques ont été paralysés. En octobre 1976, la Révolution culturelle a terminé. Au cours de ces dix ans de bouleversement, le peuple de Xuhui a enduré de dures épreuves.

Après avoir brisé le groupe contre-révolutionnaire Jiang Qing, et surtout depuis la troisième conférence plénière du onzième CCPCC (Comité central du Parti communiste chinois) en 1978, à travers la répression des troubles et le rétablissement de l'ordre exhaustifs, on a réalisé de transférer le point central de l'arrondissement vers la construction économique, d'où provenait la nouvelles situation satisfaisante que la politique était bien établie, la société stable, l'économie reprise, le niveau de la vie du peuple développé.

À partir de 1981, pour correspondre à la nouvelle époque de l'ouverture vers l'extérieur de Shanghai, le comité du PCC à l'arrondissement Xuhui et le gouvernement local ont pris l'initiative d'explorer le nouveau chemin de décentraliser la gestion, condécer le profit, s'accumuler et développer l'économie locale d'une partie après l'autre. En 1983, le revenu financier de l'arrondissement a dépassé 100 millions de yuans. En 1984, des quartiers comme Longhua, les deux bourgs de Caohejing, Chengqiao, Tianlin ont été placés à l'arrondissement Xuhui. Ainsi sa superficie a doublé. Dans la même année, la municipalité de Shanghai a décidé de construire un park industriel électronique. Après des ans de développement, en juin 1988, approuvé par le Conseil d'Etat, ce dernier a été agrandi et est devenu la zone de développement de nouvelles technologies Caohejing. En saisissant l'opportunité, le gouvernement de l'arrondissement a pris la décision de développer le secteur tertiaire ayant comme contenu important l'immobilier, le commerce, le tourisme et la finance. À propos de l'industrie collective, on se focalisait sur la réforme technique, la restructuration industriel, l'amélioration de la qualité du produit et de la rentabilité.
 
En 1988, envers tous les arrondissements, la Municipalité de Shanghai a mis en oeuvre le système de gestion financière qui est de d'abord vérifier le chiffre cardinal de recette et dépense, prendre à forfait le travail sur 5 ans, promettre de remettre du profit et diviser le profit. Selon cette mesure, le système contract-responsabilité a été appliqué aux échelons de base dans l'arrondissement. Cela a mobilisé l'enthousiasme des entreprises et employé pour la production et la gestion.Au bout de trois ans de mise en pratique, la puissance économique de l'arrondissement s'est manifestement renforçée. En comparant l'année 1990 et 1980, le revenu financier de l'arrondissement était 2,61 fois plus que l'an 1980, soit de 334millions yuans. La dépense financière était 4,9 fois plus élevé, soit de 134 millions yuans. Le produit brut de l'arrondissement a atteint 455 millions de yuans, parmi lequel la valeur accomplie par les entreprises gérées par le bureau des affaires publiques était de 245millions yuans, soit 4,76 fois plus que la valeur de 44,95 millions yuans. Le chiffre d'affaires commerciales de l'arrondissement était 2.4 fois plus élevé qu'avant, soit de 1milliard 759 millions yuans. Le chiffres d'affaires des résidences commerciales a atteint 47,6 mille mettres carrés, le revenu des ventes était de 73,24 millions de yuans, en gagnant 2,17 millions de yuans de devise étrangère. Cela a créé une bonne condition pour augementer l'investissement sur l'éducation, la gestion de la ville et le programme Panier. En même temps, à l'aide de la mise en vigueur des projets de constructions municipaux principaux tels que le métro ligne 1 et le passage supérieur rue Caoxi Nord, aussi le pont soulevé rue Zhongshan Ouest, nous avons élargi et construit 53 chemins, restauré 120 000 mettres carrés de ruelles dans le quartier. Sous la direction du principe des investissements de l'Etat, du gouvernement local et des entreprises, cela a accéléré la restauration des vieux quartiers et la construction des nouveaux logements. Au cours de 14 années de 1977 à 1990, on a construit 7 nouveaux quartiers, 47 nouveaux villages, 67 immeubles de résidence et d'autres nouveaux bâtiments, dont la surperficie a atteint 3,7774 millions mettres carrés, soit 2, 46 fois plus grande que la superficie de 1,5334 millions mettres carrés construite pendant les premières 28 années après l'émencipation de la Chine. D'ailleurs, dans 40 quartiers de cabanes, les logements ont été restaurés. Le niveau de consommation moyen par habitant a augmenté à 2128 en 1990 par rapport à celui de 623 en 1980, soit une augmentation de 5,5%.

La cause sur la science, l'éducation, la culture, la santé, le sport a manifestement progressé dans l'arrondissement. En 1990, les organismes scientifiques créés par les individus étaient de 81. Le nombre des écoles primaires, établissements secondaires et les écoles maternelles nouveaux a atteint 29. L'équipement expérimental, les facilités sportives et sanitaires dans tous les écoles de l'arrondissement a satisfait le critère municipal. Nous avons également établi et modifié 7 hôpitaux, augmenté 600 lits. Les équipements dans les hôpitaux du quartiers et de l'arrondissement ont été renouvelés. À part tout cela, on a aussi mis en place des équipements culturels tels que le centre scientifique et technologique, la bibliothèque de l'arrondissement.

Depuis 1991, encouragé par l'esprit du 14me assemblée populaire nationale du PCC et le discours de Deng Xiaoping durant son inspection dans le sud de la Chine, l'ensemble de l'arrondissement a accéléré le pas de l'ouverture vers l'extérieur. Son économie a réalisé un progrès continuel, rapide et sain. Le paysage de l'arrondissement s'est amélioré et les causes de tous les domaines se sont développées. En 1995, le PIB dans la zone réalisée est de 2 milliards 284 millions, soit 1,86 plus élevé que celui de 797 millions de yuans en 1992. Les revenus financiers étaient de 2 milliard 67millions de yuans, soit 2, 19 plus élevé que celui de 334 millions de yuans en 1990. Le produit brut industriel dans l'arrondissement était de 3 milliards 369 millions de yuans, soit 6.4 plus élevé que celui de 455 millions yuan en 1990. L'accomplissement du projet du premier stade du centre commercial Xujiahui, la construction du métro et d'autres lignes de transport ont apporté un grand changement au paysage de l'arrondissement qui avait pour centre la Place Xujiahui. La superficie de la zone commerciale s'est élargie de 10 fois. Le chiffre d'affaires dont les établissements appartenant à l'arrondissement a augmenté à partir de 1 milliard 759 millions de yuans jusqu'à 9 milliards 492 millions de yuans. L'industrie et le commerce faisant partie de l'arrondissement Xuhui ont donc respectivement gagné la première et troisième place parmi tous les arrondissements centraux de Shanghai. Les entreprises technologiques et scientifiques privées se sont développées rapidesment, dont la mérite échelle se trouvait à la tête de toute la ville. D'ailleurs, on a autorisé la création de 316 entreprises étrangères, amené 1milliard 34 millions de dollars d'investissement étranger selon un accord, associé 922 entreprises locales et amené 844 millions de yuans d'investissements provenant d'autres provinces chinoises sous un accord. En 1995, on a achevé les logements de 1,332 millions de mettres carrés, soit une augmentation de 1,3 fois plus qu'en 1990. Le nombre des terrains loués se sont accumulé jusqu'à 38, soit 34, 01 kilos mettres carrés et le revenu concerné était de 861 millions de dollars. 24 000 habitants ont aménagé de leur ancien logements délabrés au nouveau logement. Le port Rihui a été complètement transformé et renouvelé. La nouvelle rue Rihui Est joint le nord et le sud. Le pont Xupu sur le fleuve Huang Pu commence à se montrer son apparence grandesque. Le financement à l'éducation a manifestement augmenté, atteignant un chiffre de près de 500 millions de yuans. 12 nouveaux établissements secondaires ont été fondés. La qualité de l'environnement s'améliore sans cesse. Dans les activités de créer les quartiers urbains sanitaires selon un appel national, l'arrondissement Xuhui, avec une bonne performance, a obtenu l'appellation "Exellent arrondissement selon l'appel national de la création des quartiers urbains". Le développement de la civilisation spirituelle socialiste ayant pour point principal de vivre avec satisfaction à Xuhui se déroule avec profondeur et en bon ordre.

En faisant un aperçu de la transformation et le développement de l'arrondissement Xuhui depuis une centaine d'années, ce dernier a profité non seulement de la convergence de la culture chinoise et occidentale, mais aussi de la victoire de nos soldats en renversant la répression des trois montagnes. Sous la direction du PCC, le nouveau pouvoir du peuple a conduit tout le peuple de l'arrondissement à se débarrasser complètement de l'histoire humiliante et souffrante et à accueillir la nouvelle époque de la construction moderne socialiste, et a finalement réussi à développer des avantages tels que technologie avancée, éducation développée, rassemblement des talents. Depuis la réforme de l'ouverture vers l'extérieur, le développement durable, rapide et saine de la construction matérielle et spirituelle, surtout développement technologique, a servi de base pour aboutir à l'objectif de réaliser une société relativement aisée de l'ensemble de l'arrondissement. Grâce à des années d'efforts du peuple de l'arrondissement, on a réussi à obtenir de grandes performances qui est de s'améliorer en un an, se transformer en trois ans. Jusqu'à présent, un grand nombre de projets gigandesques ont été réalisé, tels que le Centre commercial Xujiahui et le centre d'activité de la Place qui est la marque de l'arrondissement, la zone du développement des nouvelles technologies Caohejing et le groupe des entreprises technologiques privées, le site touristique célèbre Longhua et la base d'éducation patriotiques, le paysage des chemins de transport du ciel au sous-sol, y compris le nouveau site de la Bibliothèque de Shanghai qui est en construction, le Pont Xupu, le Stade avec une capacité de 80 000 personnes. Tout cela a montré l'aspect éblouissant du nouveau Xuhui.

En renforçant le développement économique dans l'arrondissement Xuhui, on a également renforcé la protection des sites historiques. Les résidences-jardins sont non seulement une des parties les plus distinctives à Xuhui, mais aussi le résultat et une partie très importante du développement historique de la ville de Shanghai.

La zone de conservation des sites historiques dans la rue Hengshan s'étend au plus sud à la rue Guangyuan et Jianguo Ouest, à l'est à la rue Yuanyang et Xiangyang, au nord à la rue Yanan Ouest ( dans l'arrondissement Xuhui, s'étendant jusqu'à la rue Changle au nord), à l'ouest à la rue Huashan. Sa superficie est de 366 kilos mettres carrés ( à l'intérieur de Xuhui, c'est de 300 kilos mettres carrés). Cette zone était la résidence de modèle A de la concession française et maintenant la zone où il y a les résidences-jardins les plus nombreuses dont plus 2500 résidences y sont dispercées ( à l'intérieur de l'arrondissement, il y a plus de 2000 résidences pareilles). Avec la bonne qualité des résidences-jardins, les styles variés et l'arrangement intelligent, la faible dénsité des bâtiments, le verdissement des jardins et la riche décoration de l'extérieur de la résidence, le quartier des résidences-jardins est un quartier de résidences supérieures calmes et distinctives. Dans la zone de conservation des résidences-jardins, l'ancienne résidence de Song Qingling et celle de Cai Yuanpei ont été classées comme établissements protégés au niveau municipal. Il y a 11 quartiers tels que le quartier Jardin Xinkang et le quartier le Couvent ont été placés parmis les établissements de conservation de l'archetecture comtemporains excellents au niveau minicipal. D'ailleurs il y a 49 bâtiments qui ont aussi été classés comme établissements de conservation d'architecture contemporains excellents tels que l'ancienne résidence de Chenyi, Huangxin, Song Ziwen, Du Yuesheng, Chiang Kai-shek et Song Meiling, Cheng Xuanhuai et Zhang Yuanji, et aussi le Jardin du Lilas.

En ce qui concerne les résidences-jardins, en empruntant les caractéristiques des résidences, villas et résidences officielles américano-européennes et des manières artistiques, on a construit des résidences de style espagnol, anglais, français, norvégienne et allemand ou avec des caractéristiques de la colonnie américaine, y compris des manières modernes occidentales, en reflétant les caractéristiques locales de l'époque.

La zone de conservation des sites historiques Longhua s'étend à l'est jusqu'à la rue Longhua, au sud aux lignes ferroviaires, à l'ouest à la rue Tianyaoqiao, au nord au nouveau village Wannan. La superficie est de 43 kilos mettres carrés. Dans cette zone, le site où des révolutionnaires sont morts en martyr a été classé parmi les établissements protégés nationaux, alors que la Pagode Longhua et le Temple Longhua ont été placés parmi les établissements protégés municipaux.

Dans la zone de conservation, ayant pour base le parc Longhua, on a combiné l'ancien siège du quartier général de la police Husong et le site des martyrs et construit le cimetière des martyrs révolutionnaires de Shanghai. Ce dernier est devenu le lieu important pour le peuple Shanghaien de rendre hommage aux martyrs révolutionnaires et effectuer aux jeunes une éducation traditionnelle révolutionnaire. Sous la protection sévère de la Pagode et le Temple Longhua, tout en ajoutant les services, ces deux derniers sont non seulement devenus une base importante du bouddhisme et des coutumes locales, mais aussi un site touristique important. À propos de la restauration du vieux district Longhua, on a gardé le paysage villageois du sud du fleuve Yangtzé et les caractéristiques locales, pour accorder celles de la Pagode et le Temple Longhua. Aujourd'hui, en combinaison avec les ponts-galleries pour refléter le temple et la pagode, la ville touristique Longhua avec son architecture du sud du fleuve Yangtzé, c'est-à-dire, avec tuiles bleues et murs blancs, a commencé à prendre figure.