ACCUEIL
Xuhui en photo

Bâtiment n° 1 du Jardin des lilas, 849 rue Huashan, construction datée de 1862, « Architecture contemporaine excellente de Shanghai » (architecture sous la protection de la Municipalité) Premier cité-jardin de style occidental à Shanghai. La résidence a deux étages pour le corps principal et trois pour une partie. Les galeries ouvertes des deux étages appuyées par des colonnes rectangulaires minces en bois ainsi que la structure verticale en bois partiellement exposé sur certaines parties du mur de pignon manifestent le style colonial anglais. Mais les brise-soleils du rez-de-chaussée sont décorés de motifs traditionnels chinois— les monnaies anciennes de Chine. Le toit principal et les lucarnes sont tous à deux versants alors que le toit de la galerie du sud est à trois versants, rejoignant le toit principal dans le sud et formant une structure particulière. La particularité du toit est encore renforcée par le toit pointu de la partie du milieu de l’édifice. La façade de l’est est complexe avec un porche d’entrée supporté par deux colonnes et en voûte demi-circulaire au-dessus de laquelle se trouvent des baies continues circulaires. Une autre particularité de cet édifice consiste dans les structures en bois gravé et partiellement exposé sous les fenêtres du rez-de-chaussée. A l’intérieur, le salon et la salle de réception sont décorés de verre et les portes et fenêtres, les escaliers avec rampe et les lambris sont tous en bois de teck. L’édifice est séparé par un espace vert d’un jardin chinois raffiné. Le lac, les rocailles, les arbres et les fleurs créent un environnent élégant, sans parler des sculptures de dragon et lion et des pavillons qui se disposent juste où ils doivent être. Le mur de dragon en tuiles vitrifiées est de plus de 100 mètres de long. La tête du dragon, face au lac, regarde de loin le phénix qui se perche sur le haut du pavillon, formant ainsi une scène harmonieuse d’amusement entre le dragon et le phénix. Le terrain sud-est du jardin n’est pas plat. Avec des couloirs sinueux, de vieux arbres exubérants, des rocailles abruptes, ce jardin est un trésor de Shanghai. On dit que DING Xiang (lilas), épouse secondaire préférée de LI Hongzhang qui était alors gouverneur de la province du Jiangsu, se plaignait du bruit de la résidence officielle. LI décida donc de construire cette maison en invitant l’architecte américain Rogers pour la conception et de planter partout des lilas, d’où le nom « Jardin des lilas ». Ces dernières années est apparue une autre version sur l’histoire de cette résidence. Dans les annexes de sa Biographie de LI Hongzhang deYUAN Shuyi peut trouver le contrat établi par les trois descendants de LI sur le partage des héritages après la mort de celui-ci. Le Jardin des lilas n’est pourtant pas mentionné dans ce contrat, ce qui met en cause la légende sur l’histoire de ce jardin. Au début des années 50, cette maison était le siège des organes du Bureau de l’Est de Chine et des dirigeants comme CHEN Yi, PAN Hannian, Liu Yalou et CHEN Geng avaient travaillé et habité ici. Elle est actuellement le lieu d’activités des cadres retraités de Shanghai.