ACCUEIL > VIVRE DANS XUHUI > Service vie > apprendre le chinois

apprendre le chinois

  • Expérience d’apprentissage du mandarin

    Pour bien parler le mandarin, il faut commencer par la prononciation des alphabets : b, p, m, f. Il faut faire les exercices dans la salle de classe tous les matins et se renseigner auprès des camarades quand il y a des doutes.Le processus d’apprentissage du mandarin est mêlé de joie et de dureté. Ce qui est dur, c’est qu’on n’arrive pas à bien prononcer les syllabes. Ce qui est heureux, c’est que le mandarin qu’on parle est compréhensible par les autres.Premièrement, il faut bien apprendre les alphabets phonétiques chinois, les points d’articulation. Il faut répéter la prononciation de certains mots du dialecte jusqu’à la maîtrise. Deuxièmement, il faut lire les articles dans les journaux, former le sens linguistique. Il vaut mieux épeler les alphabets à la vue d’un caractère tout en trouvant l’équivalent au dialecte. Il faut essayer d’aller du particulier au général et raisonner par analogie. Troisièmement, il faut consulter le dictionnaire quand il y a des doutes. Le dictionnaire est notre meilleur ami. Si on n’arrive pas à comprendre, il faut se renseigner auprès des autres avec modestie pour avoir des réponses correctes. Il faut faire une attention particulière aux caractères avec plusieurs prononciations ou plusieurs valeurs. Quatrièmement, c’est mon expérience, qui est un peu bête mais très efficace, à savoir, lire le dictionnaire, caractère par caractère, mot par mot, phrase par phrase, page par page. D’où je bénéficie beaucoup. Cinquièmement, il faut persister à dialoguer en mandarin. On dit que la langue dépend de l’environnement. Dans un environnement où tout le monde parle mandarin, on finit par s’imprégner de choses entendues. Même si vous avez un accent fort, vous serez influencé par les autres. A condition d’une union des efforts, on peut bien parler le mandarin pour qu’il devienne la langue générale et la langue véhiculaire de la communication des peuples.

    >>more

  • Comment maîtriser le mandarin ?

    Pour posséder le mandarin, il faut connaître les points essentiels. Premièrement, il faut bien apprendre les alphabets phonétiques chinois, les points d’articulation. Il faut répéter la prononciation de certains mots du dialecte jusqu’à la maîtrise. Deuxièmement, il faut lire les articles dans les journaux, former le sens linguistique. Il vaut mieux épeler les alphabets à la vue d’un caractère tout en trouvant l’équivalent au dialecte. Il faut essayer d’aller du particulier au général et raisonner par analogie. Troisièmement, il faut consulter le dictionnaire quand il y a des doutes. Le dictionnaire est notre meilleur ami. Si on n’arrive pas à comprendre, il faut se renseigner auprès des autres avec modestie pour avoir des réponses correctes. Il faut faire une attention particulière aux caractères avec plusieurs prononciations ou plusieurs valeurs. Quatrièmement, c’est mon expérience, qui est un peu bête mais très efficace, à savoir, lire le dictionnaire, caractère par caractère, mot par mot, phrase par phrase, page par page. D’où je bénéficie beaucoup. Cinquièmement, il faut persister à dialoguer en mandarin. On dit que la langue dépend de l’environnement. Dans un environnement où tout le monde parle mandarin, on finit par s’imprégner de choses entendues. Même si vous avez un accent fort, vous serez influencé par les autres. A condition d’une union des efforts, on peut bien parler le mandarin pour qu’il devienne la langue générale et la langue véhiculaire de la communication des peuples.

    >>more